Publicité
Campagne de maintenance 2018 : La SOGEMAB répare 1703 appareils et forme 192 agents de santé

Campagne de maintenance 2018 : La SOGEMAB répare 1703 appareils et forme 192 agents de santé

La Société de gestion de l’équipement et de la maintenance biomédicale (SOGEMAB) a organisé le mercredi 8 mai 2019 à Koudougou, au profit des Médecins chefs de district (MCD), un atelier de redevabilité de la mise en œuvre de la campagne de maintenance des équipements médico-techniques qu’elle a menée au titre de l’année 2018. Le bilan de cette campagne fait ressortir 1703 équipements médico-techniques et hospitaliers, toutes marques confondues, réparés dans l’ensemble des 45 CMA du Burkina Faso, 192 utilisateurs formés, 242 équipements recensés comme nouvellement introduits dans le parc des CMA en 2018 et le diagnostic des infrastructures de 39 CMA.

04La maintenance des équipements médico-techniques demeure une préoccupation majeure des structures de santé qui regorgent de nombreux appareils en panne, entravant ainsi leur fonctionnement. C’est pour remédier à cette situation que la Société de gestion de l’équipement et de la maintenance biomédicale (SOGEMAB), conformément à sa mission, a mené une opération de maintenance des équipements médico-techniques et hospitaliers dans 45 Centres médicaux avec antenne chirurgicale (CMA) du Burkina Faso. Une opération qui a permis de réparer 1703 appareils toutes marques confondues. Ce qui a, de toute évidence, enlevé une épine du pied des utilisateurs. « La question de la maintenance était une préoccupation pour le district sanitaire de Yako, notamment pour le CMA. Avec l’intervention de la SOGEMAB, nous avons eu beaucoup d’appareils qui ont été restaurés. Des appareils même qu’on avait déclassés qu’on a pu remettre en marche et aussi des appareils fermés qui ont bénéficié d’une maintenance. Nous souhaitons donc que ce genre d’opération se perpétue, que ce soit de façon continue pour nous aider à garder nos appareils en bon état. », a soutenu Isabelle Ouédraogo, Médecin chef du district sanitaire de Yako.

Outre la réparation, la SOGEMAB a aussi formé 192 utilisateurs des équipements médico-techniques et hospitaliers sur 200 prévus, soit un taux de 96%. Ces formations ont porté sur les problématiques de bonne pratiques d’utilisation et d’entretien des équipements biomédicaux des blocs opératoires et des laboratoires. Et pour s’assurer que le travail est mené comme il se doit, des supervisions ont été effectuées dans tous les CMA conjointement par la SOGEMAB, le Ministère de la Santé et des Directeurs régionaux de la santé.Dr Isabelle Ouédraogo MCD du District sanitaire de Kaya

 C’est donc un Directeur général satisfait des résultats, qui était face aux Médecins chefs de districts pour faire le bilan de l’opération. « Au regard de ces résultats, je voudrais exprimer ma joie et féliciter chacun de vous pour son engagement. Je voudrais également reconnaître et saluer l’implication des techniciens des Directions régionales de la santé dans cette opération. Cette expérience, ainsi que celle de 2017 donnent encore la preuve que la SOGEMAB travaille toujours de façon inclusive avec tous les acteurs du système de santé. Car, nous sommes conscients que c’est ensemble que nous ferons bouger les lignes pour offrir à nos vaillantes populations de meilleurs soins de santé. », a indiqué le colonel-major, Daouda Traoré, Directeur général de la SOGEMAB.

Des recommandations pour améliorer les prochaines interventions de la SOGEMAB

Lors des sorties de supervision menées sur le terrain, les utilisateurs ont formulé des recommandations au Ministère de la Santé, à la SOGEMAB et aux centres de santé en vue d’améliorer les prochaines interventions. Ainsi, il a été demandé au Ministère de la Santé la prise en compte des attributions de la SOGEMAB pour une bonne gestion des équipements biomédicaux et hospitaliers, la normalisation voire la réhabilitation de tous les blocs opératoires vétustes, la pérennisation de l’opération de maintenance dans les CMA et son élargissement aux autres structures de santé tels que les Centres médicaux et les CSPS (Centre de santé et de promotion sociale).

A la SOGEMAB, il a été suggéré de poursuivre les formations et de les élargir à tous les utilisateurs et techniciens et d’étendre les activités de maintenance sur toute l’année, plutôt que de les intensifier sur trois mois comme c’est le cas actuellement.

Aux structures de santé, il a été recommandé de mettre en place des registres de maintenance dans chaque service pour permettre la consignation des pannes et aussi des actions correctives, le recrutement de techniciens polyvalents dans les CMA qui seront formés par la SOGEMAB pour prendre en charge les pannes mineures. Il a aussi été recommandé la programmation dans les plans d’actions des CMA, des activités de formation sur les bonnes pratiques d’utilisation et d’entretien des équipements biomédicaux.

L’opération de maintenance menée par la SOGEMAB a par ailleurs permis de mettre à jour le fichier des équipements médico-techniques dans les CMA et de recenser les besoins en entretien ou réhabilitation et construction d’infrastructures de santé. Et il ressort selon le Directeur général de la SOGEMAB, que 242 nouveaux équipements ont été introduits dans le parc en 2018 pour renforcer les plateaux techniques.01