Publicité

BIENTÔT UNE UNITÉ DE CORONAROGRAPHIE AU CHU DE TENGANDOGO : FRUIT D’UN PARTENARIAT FRUCTUEUX AVEC LA SOGEMAB.

WhatsApp Image 2020-05-04 at 12.34.03Lentement mais surement, la mise en place de la première unité de coronarographie au Burkina Faso avance. Malgré les difficultés économiques de ces dernières années, l’engagement et la détermination du Directeur général du CHU-T et de ses collaborateurs pour la santé des Burkinabè, leur a permis de réaliser les aménagements requis pour l’installation de l’unité de coronarographie. Les travaux d’installation des équipements acquis par la SOGEMAB ont en effet commencé comme en témoignent les images.
Cette unité permettra d’améliorer les soins relatifs aux maladies coronariennes. Celles-ci englobent toutes les maladies qui touchent le cœur et les vaisseaux, y compris les accidents vasculaires cérébraux et dont la prise en charge dans notre pays n’est pas encore optimale par manque d’équipements.
Ce sera une offre de soins supplémentaire dans la prise en charge des maladies cardiovasculaires, parce qu’au-delà des maladies coronariennes dont le pronostic est très souvent grave, la coronarographie permettra de prendre en charge rapidement les cas de syndromes coronariens aigus qui arrivent à temps et donc de diminuer la mortalité. De plus, l’appareil ne prend pas seulement en charge les maladies coronariennes, mais il peut être utilisé pour d’autres maladies comme les malformations cardiaques chez les enfants sans ouvrir le cœur ou le thorax, de traiter certaines maladies des valves cardiaques, comme les complications de l’angine de gorge mal soignée.WhatsApp Image 2020-05-04 at 12.34.02 (2)
En outre, l’installation de l’unité de coronarographie permettra de réduire les évacuations sanitaires par rapport à ces pathologies. La maladie coronarienne est en effet, la principale raison pour laquelle on effectue une évacuation en cardiologie. L’unité va donc réduire fortement ces évacuations et par conséquent, permettre à l’Etat de réaliser une économie substantielle sur le budget des évacuations.
En attendant l’achèvement des travaux, les Directeurs généraux de la SOGEMAB et du CHU-T, chevilles ouvrières de ce projet, peuvent déjà se féliciter du travail abattu.